Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

BERNY RIVIERE
Canton: Vic sur Aisne
Arrondissement: SOISSONS
Variante: BERNEY, VERGNY.
Ancien nom: Bernacum, Berneium, Verniacum, Veregniacum.
Population: 603
Patron: St Martin.
Lien: http://hodelots.free.fr/berny/index.htm
(Berny Rivière : )
Mairie: 1 Place de la Mairie
02290 Berny Rivière
Tél : 03.23.55.51.28
Lundi de 9h à 12h
Mardi, jeudi, vendredi de 14h à 17h
Mercredi de 17h à 20h
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

Mairie. Photo : Maryse Trannois.
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Village de l'ancien Valois, bâti dans la vallée et sur la rive droite de l'Aisne, à 55 k. au sud-ouest de Laon et 15 à l'ouest de Soissons, autrefois de l'intendance, des bailliage, élection et diocèse de cette ville, aujourd'hui du canton de Vic-sur-Aisne, arrond. et diocèse de Soissons.
Du temps des romains, selon D. Carlier, Berny était une métairie qui devint une résidence royale sous les rois de première et de la seconde races. Vic-sur-Aisne et Rivière formaient ses dépendances, le péager était à Rivière, le pont à Vic. Il est parlé de cette résidence dès le temps de Dagobert. Ce roi donna le domaine de Berny à Ste Eusoie en l'année 630, et celle-ci en fit plus tard présent au monastère de Marchiennes. Peut-être y-a-t-il ici quelque confusion, car nous connaissons un titre qui constate que la terre de Berny appartenait en l'année 871 à l'abbaye de N.-D. de Soissons. Quoiqu'il en soit, un comté nommé Arnoul, l'usurpa sur les religieuses de Marchiennes en l'année 898, et ne le leur restitua que par l'entremise du roi Lothaire. Cette terre passa ensuite à l'abbaye de St-Médard-lès-Soissons, qui l'a gardée jusqu'à la révolution. S'il faut s'en rapporter aux termes assez obscurs d'un ancien écrivain, les habitants de Berny unis à ceux de Rivière auraient tenté par deux fois, dans la première moitié du 12e siècle, de s'établir en commune malgré les moines de St-Médard ; mais ils se vinrent contraints, en 1148, de renoncer à leurs projets. On prétend que les carrières de pierres de Berny furent les premières ouvertes dans la contrée après l'invasion des Gaules par les Romains. Nous ne connaissons qu'un seul des anciens seigneurs laïcs de Berny. Il vivait en 1260, et se nommait Jean, écuyer ; il avait épousé Marie de Jouaigne. Berny ne viendrait-il pas du vieux mot français Berne, sous lequel on désignait autrefois l'aune, ce qui indiquerait que cet arbuste croissait abondamment en cet endroit avant qu'on y construisit le village. Culture en 1760, 12 charrues produisant 2/3 froment, 1/3 méteil et seigle, 60 arp. de vignes, autant de prés, 40 arp. de bois. On y cultivait la vigne dès le 7e siècle.
 
 
Sources : Dictionnaire Historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia.
INSEE
  388
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne