Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

BLERANCOURT
Canton: Coucy le Château Auffrique
Arrondissement: LAON
Variante:
Ancien nom: Blarencurtis (1138)
Blerencort (1298)
Blerancourdel (Cassini)
Population: 1308
Patron: Saint Pierre
Lien: http://www.ville-blerancourt.fr/
(Site de Blérancourt : )
Mairie: place de l'Hôtel de Ville
Tél : 03 23 39 60 08
lundi : 8-12H 14-17H
mardi : 8H-12H
jeudi vendredi : 8-12H 14-18H
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Archives notariales
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

La mairie - M.Trannois
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :

 Bourg de l'ancien Soissonnais, bâti au pied d'une colline élevée, à 45 k. à l'ouest de Laon, autrefois de l'intendance de Soissons, du bailliage de Coucy, élection et diocèse de Soissons, aujourd'hui du canton de Coucy, arrondissement de Laon, diocèse de Soissons.

Situé au croisement des voies Gallo-Romaine : Lyon- Boulogne (par Reims et Soissons)et de la voie secondaire Soissons –Amiens

 

X ème siècle Blarencurtis

XII ‘’ Bléricurtis

XIII ‘’ Bléricurtum

XIV ‘’ Blérencurtis

XV ‘’ Blérencourt


Marquisat relevant de Pierrefonds acquis en 1598 par les Potier de Gesvres.
Construit par Salomon de Brosse,architecte du palais du Luxembourg, entre 1612 et 1619, le château de Blérancourt a été en grande partie démoli à la fin du XVIIIe siècle.

Dès le XIIIème siècle Blerancourt avait : une Halle, un pressoir,un Tortoir (moulin à huile) et un moulin à farine. Il s’y tenait également un très important marché aux moutons (plus de 60000 bêtes à l’année)

1611 Bernard de Gesvres fait construire le château par Salomon de la Brosse (futur architecte du palais du Luxembourg)

- 1614 le mêmefonde le couvent des feuillants sur l’emplacement

d’une ancienne léproserie

- XVII ème siècle le même Bernard de Gesvres fonde un hospice : le moulin vert (existant toujours)

- 1627 création d’un marché franc (moins de droit à payer)

- 1652 mises à sac par les Hollandais

- 1784 le château et le monastère sont ravagés

- 1775 Un incendie détruisit la totalité du centre du bourg

- 1788 Blérancourt comptait 12 auberges ou cabarets

- 1788 Orage d’une extrême violence – Blérancourt fut lourdement sinistré.

- 1789 Le marquis de Blérancourt était Jean Jérôme Grenet de Marquette Ostrevent (habitait Lille)

- le cahier de doléances ou de représentation aux assemblées de bailliage fut rédigée par Emmanuel Descaine notaire et beau-frère de saint Just

- 1792 une partie des bâtiments du couvent sont détruits

- 1812 un nouvel acquéreur installe une filature dans ce qui reste du couvent

- 1870 le château est pillage par les Uhlans.

Avant la révolution les jardiniers étaient deux fois plus nombreux que les laboureurs. Production : d’artichauts, de haricots, choux, culture du lin et du chanvre pour les activité à domicile durant l'hiver (tissage et textile).

La fête patronale de saint Pierre se tenait le premier dimanche du mois d’août.

 En 1661 de Gesvres capitaine des gardes était de service à Nantes le jour de l’arrestation de Fouquet par d’Artagnan, c’est lui qui aurait du procéder à cette arrestation, on ne lui confia pas cette mission car il était pensionné par Fouquet. Il aurait déclaré :

Pourquoi me déshonorer, j’aurai arrêté mon Père, à plus forte raison mon meilleur ami.

Pendant la première guerre mondiale, le site a été le siège d'une organisation humanitaire américaine, le CARD, et il abrite depuis 1927 le musée franco-américain. Quartier général du comité américain pour les régions dévastées en France de 1917 à 1924. Plusieurs campagnes de restauration et d'extension, menées en 1924, 1930, 1938 et 1989 lui ont donné son apparence actuelle.
A l'initiative des American Friends of Blérancourt, "Les Jardins du Nouveau Monde" ont été créés à partir de 1986. Aujourd'hui, quatre jardins et un arboretum dessinés par les créateurs américains et français Madison Cox, Marx Rudkin et Michel Boulcourt embellissent le site. Plantés d'espèces d'origine américaine, les jardins offrent au fil de l'année le spectacle changeant de la nature renouvelée.
Au delà des douves, la campagne environnante donne à voir un spectacle naturel dont on peut jouir depuis le château mais aussi les larges fenêtres des petits pavillons d'entrée. Largement ouverts sur la nature, ceux-ci sont les précurseurs des "folies", ces petits bâtiments construits au milieu des parcs arborés au XVIIIe siècle.
Depuis l'origine, la nature et les jardins tiennent au château de Blérancourt une place particulière. Posée dans un écrin de verdure, la terrasse du château était ornée au XVIIe siècle de broderies de buis. Elles ont disparu au profit d'aménagements paysagers plus simples tels que les alignements de tilleuls et de peupliers recréés au XXe siècle. Traces de voie romaine.

Hospice du Moulin Vert : installé dans l’ancien fief de la famille Foucroy, il pouvait recevoir 70 orphelins

L’hospice à un très ancien clocheton flanqué d’un cadran solaire portant cette sentence : Nous ne sommes rien en ce lieu, moi sans soleil et toi sans dieu.

A voir : restes du château (MH) de 1612, portail monumental coiffé de dômes à lanternons, porte d'entrée et 2 pavillons d'angle de la façade sur cour, douves bordées de balustrades, porte monumentale. Hospice des orphelins 17ème créé par Bernard Potier de Gesvres; ancien manoir à la porte monumentale (MH); ancien couvent des feuillants 17ème : porte monumentale. Maison où Saint Just a passé sa jeunesse; église saint Pierre 16ème/17ème; chapelle sainte Madeleine de Blérancourdelle; calvaire; musée national de la coopération franco-américaine.

Contributeur Jean Lucien Verroust

 

 
Hameaux :
Blérancourdelle (hameau rattaché en 1968)
 
 
Sources : Aisne, le guide complet de ses 817 communes, Michel de la Torre
Dictionnaire de Melleville
Gencom
Pages jaunes
INSEE
  405
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne