Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

BONY
Canton: Le Catelet
Arrondissement: SAINT QUENTIN
Variante:
Ancien nom: BOHENI, BOENI.
Population: 121
Patron:
Lien:
Mairie: rue Abbaye
Tél : 03.23.66.26.63
mercredi : 17H30-19H30
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Archives communales
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

Vue du village - Photo : Sébastien Sartori
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Village de l'ancien Cambresis, situé dans une plaine élevée et nue, à 67 k. au N.O. de Laon et 19 de St Quentin, autrefois de la généralité d'Amiens, des bailliage et élection de St Quentin, du diocèse de Cambrai, aujourd'hui du canton du Câtelet, arrond. de St Quentin, diocèse de Soissons.

Un certain Oylard, mayeur de St Quentin au 12e siècle, avait un serviteur nommé Garemberg, qui forma le dessein de se retirer dans une solitude, afin de s'y livrer en paix aux exercices de la religion. Oylard seconda ses désirs en lui accordant, en 1110, un coin de la forêt qu'il possédait dans le diocèse de Cambrai. Ce territoire était celui de Bony, où l'on ne voyait alors aucune habitation. Garemberg s'y retira avec un disciple qui l'avait suivi, et y construisit une cabane de branchages recouverte d'écorces d'arbres ; des pommes sauvages et des racines étaient l'unique nourriture de ces pieux solitaires, dont la vie édifiante ne tarda pas à leur attirer des disciples. Garemberg se trouva donc bientôt à la tête d'une petite communauté à laquelle il imposa la règle de St Augustin. Mais il fallait songer aux moyens de la nourrir, car ce désert ne présentait aucune ressource. Garemberg fit un appel à la générosité des seigneurs et des communautés religieuses des environs. Le chapitre de St Quentin lui accorda, en 1119, moyennant un simple cens annuel de 12 sous, la propriété du terroir où il s'était établi, et plusieurs seigneurs voisins lui abandonnèrent des bois et des terres, de sorte que dès 1130 la communauté de Bony se faisait remarquer entre celles de la province, par l'étendue de ses domaines. On s'aperçut alors que ce lieu était presqu' entièrement dépourvu des commodités de la vie ; cette circonstance détermina Garemberg à chercher un emplacement plus favorisé sous ce rapport. Il choisit à cet effet le voisinage des sources de l'Escaut, et établit, en 1136, sa communauté dans la vallée, au pied d'une éminence nommée le mont St Martin, qui donna son nom à la nouvelle maison. Garemberg introduisit ensuite dans cette maison la réforme de Prémontré, en confia le gouvernement à un sage religieux et se retira dans la retraite de Bony où il avait laissé quelques frères et une petite communauté de saintes filles qui, elles aussi, étaient venues se mettre sous son obéissance. Après sa mort arrivée au mois de décembre 1141, ces religieuses furent transférées à Macquincourt, et il ne resta à Bony que quelques frères convers nécessaires à la culture des terres. Cet état de choses dura jusqu'à la fin du 16e siècle, époque à laquelle ces religieux renonçant à cultiver eux-mêmes leurs domaines à cause de la fréquence des guerres, les louèrent à des séculiers. Le nombre de ces derniers s'étant accru peu à peu, les habitations qu'ils construisirent successivement , ont fini par former le village actuel.

 
Hameaux :
Macquincourt, Gilmont, Hauteville ( fermes ).
 
 
Sources : Dictionnaire historique de Melleville
INSEE
  44
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne