Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

BUCY LE LONG
Canton: Vailly sur Aisne
Arrondissement: SOISSONS
Variante: BUCY-ST-MARTIN, BUCY-STE-MARGUERITE.
Ancien nom: Bucceium (12e siècle), Bucciacum.
Population: 2011
Patron: St Martin.
Lien:
Mairie: Place de la Mairie
02880 Bucy Le Long
Tél : 03.23.72.86.54
lundi à vendredi : 8H30-12H et 13H30-18H (16H30 le vendredi)
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

M.Trannois
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Village de l'ancien Soissonnais, situé au pied d'une colline dans la vallée et sur la rive droite de l'Aisne, à 35 k. au sud de Laon et 5 au nord de Soissons, autrefois de l'intendance, des bailliage, élection et diocèse de cette ville, aujourd'hui du canton de Vailly, arrond. et diocèse de Soissons.
Si l'on doit s'en rapporter à un écrivain manuscrit, les habitants de Bucy-le-Long unis à ceux des autres villages composants avec eux le comté de Soissons, auraient essayé dès 1148 de s'affranchir de la servitude ; mais cette tentative faite contre la volonté du comte de Soissons aurait échoué devant sa résistance. Ce fut seulement cent ans plus tard qu'ils obtinrent cet affranchissement ne se retrouvant pas, on ne sait au juste à quelle époque elle fut octroyée ; mais tout semble démontrer que ce fut en 1247, au moment où le comte de Soissons s'apprêtait à partir pour la croisade. Les habitants, de Bucy jouissaient paisiblement de ces franchises depuis un demi-siècle, quand ayant voulu les faire confirmer par un nouveau comte de Soissons, nommé Hugues, au moment où ce seigneur prit possession de l'héritage paternel, l'évêque de Soissons prétendit s'y opposer, sous prétexte que ce seigneur tenant de lui son comté en hommage-lige, il ne pouvait en affranchir les habitants sans sa permission. Mais l'affaire s'arrangea moyennant une indemnité de 400 liv. qui lui fut payée par les gens de Bucy. On voyait à Bucy avant la révolution, une large pierre, nommée Pierre de la Mariée, sur laquelle se pratiquait une cérémonie bizarre. Chaque nouvelle mariée était tenue le jour de ses noces de glisser dessus assise sur son sabot. De cette coutume qui, sans doute, avait aussi lieu ailleurs, a pu venir ce proverbe populaire à propos d'une fille qui faisait une faute : elle a cassé son sabot. Il existait autrefois à Bucy-le-Long une maladrerie qui fut réunie à l'Hôtel-Dieu de Soissons en 1696.
Bucy a vu naître Simon de Bucy, évêque de Paris au 13e siècle. Un des curés de ce village, M. Beauchamp, a publié e 1820 un ouvrage intitulé : Les crimes de la révolution et la pénitence nécessaire pour les expier. On pense que tous les lieux portant le nom de Bucy tirent leur étymologie du mot boscus, bois, dont on a fait Bosciacum ou Buciacum. Cette conjecture se trouve appuyée par cette observation que le territoire des trois Bucy situés dans le département, était à une époque peu reculée entièrement couvert de bois. Culture en 1760, 14 charrues, 500 arp. de vignes, 60 arp. de prés, beaucoup d'arbres à fruits.
 
 
Sources : Dictionnaire Historique de Melleville, pages jaunes, Wikipédia.
INSEE
  428
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne