Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

COEUVRES ET VALSERY
Canton: Vic sur Aisne
Arrondissement: SOISSONS
Variante: QUEUVRES.
Ancien nom: QUEUE, Cora.
Population: 486
Patron: SS. Médard et Gildard
Lien:
Mairie: 2 pl Auguste Reberot
02600 Coeuvres et Valsery
Tél : 03 23 55 80 06
Du lundi au vendredi 9h à 11h45
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

La mairie- Guy Destré
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Village de l'ancien Soissonnais, situé au centre d'une vallée étroite en tortueuse, à 55 k. au S.-O. de Laon et 15 de Soissons, autrefois de l'intendance, des bailliage, élection et diocèse de cette ville, aujourd'hui du canton de Vic-sur-Aisne, arrond. et diocèse de Soissons. Le village de Coeuvres fut bâti, dit-on, sur la lisière de la forêt de Retz, qui jadis s'étendait jusque là ; d'où le nom de ce village, Cauda, la queue, l'extrémité. Culture en 1760, 15 charrues rapportant du froment, 6 arp. de vignes, 80 arp. de prés, 12 arp. de bois.
 
Hameaux :
VALSERY, Vallis Serena. Ce Hameau, dépendant de Coeuvres, formait autrefois une paroisse séparée. En 1760, on y comptait 8 feux, 4 charrues, 100 arp. de prés, 160 arp. de bois.
En 1148, un particulier nommé Jean Leroux, ayant donné aux moines de prémontré qui habitaient Viviers, le lieu de Valsery alors couvert de bois, l'abbé de cette maison religieuse résolut d'y transporter sa communauté ; ce qu'il exécuta l'année suivante. Des habitations ne tardèrent pas à s'établir autour de cette abbaye et formèrent bientôt un petit village. En 1311, les habitants furent affranchis de morte-main, fors-mariage et de toute espèce de servitude par Charles, comte de Valois. En 1359, les Anglais pénétrèrent dans l'abbaye de Valsery, et furieux de ce que les moines leur avaient échappé, ils l'incendièrent. Cette maison religieuse fut de nouveau pillée par les Bourguignons en 1414 et par les Calvinistes en 1567. Ceux-ci se livrèrent en outre à toute sorte de cruautés sur les moines dont plusieurs périrent dans les tourments. Au moment de la révolution, cette maison religieuse jouissait de 42 600 livres de rente et comptait 13 religieux, dont 5 résidaient au dehors comme curés.
 
 
Sources : Dictionnaire Historique de Melleville, pages jaunes, wikipédia.
INSEE
  473
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne