Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

JUVIGNY
Canton: Soissons Nord
Arrondissement: SOISSONS
Variante:
Ancien nom: Juvigniacum, Juviniacum, Juvenacum.
Population: 300
Patron: St Juvin, confesseur.
Lien:
Mairie: 17 rue Louis Philipon
02880 Juvigny
Tél : 03.23.54.82.82
Mardi : 14-16H, vendredi : 16H30-18H30
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

M.Trannois
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Village de l'ancien Soissonnais, bâti à l'extrémité d'une vallée étroite, à 40 k. au S.-O. de Laon et 10 au N. de Soissons, autrefois de l'intendance de cette ville, du bailliage de Coucy, élection et diocèse de Soissons, aujourd'hui des canton, arrond. et diocèse de cette même ville.
Un romain du Bas-Empire nommé Jovin, lequel était chrétien, paraît avoir fondé ce village et lui avoir donné son nom : Jovini Ignis, village de Jovin. Le passage suivant du testament de St Remi constate du moins qu'il en avait possédé le territoire : proprium quod fuerat jovini , in solo suessionico. Juvigny devint ensuite la propriété des rois de France, qui en firent une résidence royale. Clotilde y séjournait au moment où Clovis son époux remporta la bataille de Tolbiac (496) et c'est dans ce lieu, paraît-il, que St Remi accomplit la conversion du roi des Francs. La terre de Juvigny fut l'un des nombreux domaines dont Clovis, à cette occasion, gratifia St Remi, et des mains de ce dernier, elle passa plus tard dans celles de l'église de Reims. Au 12e siècle, elle devint la propriété des sires de Coucy, et en 1197, Enguerrand III, l'un deux, accorda aux habitants de ce village une charte de commune calquée sur celle de Vervins. Quarante ans après, ce même seigneur lui subsista la nouvelle charte que son frère, seigneur de Vervins, venait d'octroyer à cette ville. Par cette nouvelle charte qui confirmait l'affranchissement des habitants de Juvigny, Enguerrand leur abandonna toutes ses redevances pour une rente fixe de 50 muids de froment. Toute homme et toute veuve habitant Juvigny dut lui payer annuellement deux chapons ; les habitants étaient baniers du moulin, du tordoir et du pressoir ; ils devaient aller à leurs frais à la défense des terres de Coucy, Marle et Vervins, et lui fournir 40 sergents bien armés pour l'accompagner aux tournois qui auraient lieu sur les marches de Soissons, Laon et La Fère ; ils devaient aider de leur bourse à la délivrance de ce seigneur et de ses enfants, s'ils venaient à être faits prisonniers ; il leur était accordé de choisir un maire parmi eux et sept échevins pour rendre la justice, et de se livrer au divertissement de la chasse, sous la condition de donner au seigneur le quart du cerf, etc. On voyait autrefois à Juvigny une pierre plate en forme de table sur laquelle le seigneur du lieu était autrefois dans l'usage de faire aux habitants la distribution du sel. On y voyait également 4 pierres milliaires qui, à ce qu'on pense, provenaient de la chaussée romaine de Soissons à St Quentin, qui passait près de ce village. On connaît un Gérard de Juvigny, horlogeur du roi en 1335. Culture en 1760, 8 charrues rapportant 3/4 froment, 1/4 méteil et seigle.
 
Lieux dit :
BEAUMONT, Bellus Mons : Ferme dépendant de Juvigny.
 
 
Sources : Dictionnaire Historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia.
INSEE
  573
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne