Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

LOUATRE
Canton: Villers-Cotterêts
Arrondissement: SOISSONS
Variante: LOISTRE (13e siècle), LOASTRE.
Ancien nom: Loistria (12e siècle), Loystria, Lostria, Lostrum.
Population: 218
Patron: St Remi.
Lien:
Mairie: 3 rue Bois d'Ouvret
02600 Louatre
Tél :03.23.72.77.12
mardi : 17H-19H, samedi : 8-12H
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

Guy Viet
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Village de l'ancien Valois, bâti au pied d'une colline isolée, à 60k. au sud de Laon et 20 de Soissons, autrefois de la géénralité de cette ville, du bailliage de Villers-Cotterêts, élection et diocèse de Soissons, aujourd'hui du canton de Villers-Cotterêts, arrond. et diocèse de Soissons.
En 1276, Marie, veuve de Guyon de St Remi (Blanzy), chevalier, vendit la terre de Louâtre avec toutes ses dépendances, à l'abbaye de St-Jean-des-Vignes de Soissons.
Le village a plusieurs dépendances : Violaine et les vallée, le Nadon. Louâtre avait autrefois un château avec donjon qui a appartenu à la famille d'Estrées. L'église est grossière et laide. M. de La Prairie en attribue la construction au XIIe siècle; le choeur est à pans coupés, vouté à arceaux avec colonnes sans chapiteaux; les fenêtres sont longues et surmontées d'un coeur. Dans une chapelle on voit encore un reste de vitraux assez beaux. Le choeur et les vitraux du XVIe siècle (Bulletin de la Société archéologique de Soissons, XVIe, 190).
La cloche du même temps, porte cette inscription :
« Samsons de Rentry, escvier et demoiselle Marie de Havston, sa femme ; demoiselle Tehenne de Fée et Baptiste Havston son fils, escvier ; Antoine de Farovx, escvier et demoiselle Françoise de Lannoy, sa femme – 1569 »
Il y avait encore une autre cloche avant la révolution de 1789.
A cette époque la seigneurie de Louâtre appartenait pour la dixième partie au prince de Condé et pour le surplus à un M. Le Vent, ancien trésorier, résident à Laon. L’église était desservie par un prieur curé qui avait la moitié des dimes et qui résidait à Violaine.
Il y avait dans ce hameau une chapelle avec des fonds baptismaux et un tabernacle, « pour la commodité des habitants de ce lieu et de ceux des habitations répandues dans la vallée du Nadon. »(Etat du diocèse de Soissons de Houllier, p. 262).
On voit encore des ruines de cette chapelle, dans les dépendances de la ferme. Ça et là des chapiteaux d’une seule pièce où paraissent encore des feuilles d’acanthe.
Louâtre possède maintenant une distillerie de betteraves et une fabrique de poterie et de tuyau de drainages.
Un bâtiment en ruine attenant probablement au donjon est encore remarquable par sa construction et l’épaisseur de ses murs. Culture en 1760, 13 charrues rapportant 2/3 froment, 1/3 méteil et seigle, 200 arp. de prés, 82 arp. de bois.
 
Hameaux :
ADON : Hameau de la paroisse de Louâtre, autrefois assis sur le ru de Savières, aujourd'hui détruit. Pierre Tristan, chambellan du roi et seigneur de Passy, y possédait des biens en 1225. Le roi lui en avait donné la maison, c'est-à-dire le château, en récompense de ses services. Un autre Pierre Tristan, aussi seigneur de Passy, et sa femme Aélide, fondèrent un prieuré à Adon vers l'an 1270, et le donnèrent à l'abbaye de St Pharon de Meaux.
 
Lieux dit :
FALAISE : Moulin dépendant de Louâtre. C'était autrefois un fief.
 
 
Sources : Dictionnaire Historique de Melleville, pages jaunes, Wikipédia.
Villers Cotterêts et ses environs par Alexandre Michaux 1988
  607
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne