Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

MONTIGNY EN ARROUAISE
Canton: Bohain en Vermandois
Arrondissement: SAINT QUENTIN
Variante:
Ancien nom: 1083:MONTIGNIACUS, 1110:MONTEGNY, 1155 MONYEGNY-SUPER-ISARAM, 1156: MONTINIACUS, 1181: MONTEGNI-IN-ARUISIA, 1234: MONTIGNI, 1267: MONTEGNI-JUXTA-FULANES,1267: MONTIGNI-JUXTA-FIULAINES, 1367: MONTEGNI, 1384: MONTIGNY-DE-LEZ-FULLAINES, 1405: MONTIGNY-EN-AROUAISE, 1411: MONTIGNY-EN-AROISE, 1456: MOTYGNI-EN-ARROUAISE,1568: MONTIGNY-EN-ARROIZE, 1734: MONTIGNY-EN-ARROUAISE , Révolution:MON
Population: 289
Patron: St Pierre-es-Liens
Lien:
Mairie: 4 rue Moulin
02110 MONTIGNY EN ARROUAISE
Tél : 03.23.07.93.74
Lundi et Mercredi : de 14h00 à 18h30
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

Mairie ecole - A. demolder
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Gros village de l'ancien Vermandois, bâti sur une butte isolée, à 47 k. au nord de Laon et 16 au N.E. de St Quentin, autrefois de l'intendance de Soissons, du bailliage de St Quentin, élection de Guise, diocèse de Laon, aujourd'hui du canton de Bohain, arrond. de St Quentin, diocèse de Soissons.

Au 11ème siècle, la terre de Montigny appartenait aux seigneurs de Ribemont. Anselme, l'un d'eux, la donna, en l'année 1084, aux religieux de St Nicolas des Prés de Ribemont avec le four banal, la moitié du moulin , les prés, la pêche dans la rivière et les serfs et serves du lieu. On trouvera plus loin le texte de cette pièce curieuse.

Le village de Montigny fut presqu'entièrement détruit par un incendie en 1823. En moins de quatre heures, 118 maisons, 57 granges, 93 écuries et 48 autres bâtiments furent réduits en cendres. Trois ans auparavant, on y avait découvert un grand nombre d'ossements humains au milieu desquels étaient quatre tombes en pierre, dont l'une portait ces lettres ou chiffres : IIII.

Une statistique du Ministère de la guerre, publiée en 1895, mentionne 304 maisons (1 détachée et 2 écarts) avec 96 fours pouvant cuire 2400kilos; 73 puits et 3 citernes. L'origine de Montigny est très ancienne, plusieurs versions de son nom sont données:
*) de la forme latine: montignacium, tiré de MONTIGNIACUS
1/ Gallo-Romain qui vivait au IIé et IVé siècle.
2/ après que César eut anéanti l'armée nervienne, il fût longtemps en butte du peu d'habitants qui restaient dans les forêts; ceux-ci toujours vaincus, mais jamais domptés, ne se lassaient pas d'inquiéter les Romains. Pour se mettre à l'abri de ces fréquentes attaques, CÉSAR créa dans nos contrées sur le sommet ou le versant des collines un grand nombre d'établissements qui permettaient de surveiller ces peuplades. Montigny parait avoir été un de ces postes.
*) de Mons Igneus (montagne brûlée), de ce que dans les temps anciens un incendie aurait détruit le village et que son emplacement avait été changé.
*) Lieu élevé avec de l'eau. La terminaison "y" est la même chose que 1"ac" du midi. Pour se distinguer des innombrables "Montigny" poussés sur la terre de France, le village s'est accolé du nom de la forêt qui l'entourait : "ARROUAISE".

MONTIGNY - CAROTTE
Les archives départementales de l'Aisne, ni les registres de Montigny, ne mentionnent rien sur l'origine exacte de ce nom. Auguste Matton, dans son précieux dictionnaire du département de l'Aisne dit simplement: "On devrait remplacer par le mot "Arrouaise" le mot "Carotte" dû à un caprice d'un maire".
La tradition veut qu'autrefois, Montigny avait pour maire un homme peu original qui, à même de s'occuper de notre organisation territoriale départementale et qui, en raison de ses études chez les Bénédictins, avait été surnommé "l'Abbé Elliot"..
Il invita un jour le Préfet de l'Aisne à venir faire une partie de chasse à Montigny et, en chassant, ce dernier lui dit:" Je ne m'étonne plus si vous me tirez de si bonnes carottes, car votre terroir en est plein." Notre maire ne répondit pas, mais dés le lendemain il datait ses lettres à la Préfecture de Montigny-Carotte, et le Préfet lui rendait la pareille en libellant de la même manière les lettres qu'il lui envoyait. À partir de ce moment, les gens de Montigny, qui certainement connaissaient mieux la carotte que l'Arrouaise, adoptèrent le légume au lieu de la forêt; c'était d'ailleurs plus clair pour eux et moins long à écrire.
Le Conseil municipal a demandé le 07/12/1901 le changement de "Carotte" en "Arrouaise". Par décret en date du 03/11/1902, rendu sur proposition du Président du conseil, Ministre de l'Intérieur et des Cultes, il a été attribué à la commune de Montigny-Carotte,(canton de Bohain, arrondissement de St Quentin, département de l'Aisne), la dénomination de MONTIGNY EN ARROUAISE.

ARROUAISE
Un désaccord existe entre les historiens quant à l'origine de ce nom.
1/ Origine celte, tirée du nom "arrouens" signifiant "ronce".
2/ Les chroniqueurs du moyen-âge, ont appelé la forêt d'Arrouaise:

  • Arida Gamantia (Gamaches le Sec),
  • Atrevasia,
  • Atrebasia.
    Noms tirés de l'origine donnée par les Viromandis qui appelaient la forêt d'Arrouaise: "la forêt des Atrèbates" ou " la forêt qui nous sépare des Atrèbates". Notons que "Atrebatis" a donné "Arras"; qu'"Arrois" a donné "Artois" et qu'"Arrouaise" se prononçait "Arroise". Des traces de ce nom (Arrouaise) peuvent se trouver sur toute l'ancienne surface de la forêt:
  • les communes de:
    • Mesnil-en Arrouaise dans la Somme,
    • Montigny-en-Arrouaise dans l'Aisne.
  • une ferme sur le territoire de la commune d'Oisy (Aisne);
  • un bois à Oisy;
  • la maison forestière en lisière de la forêt de Vaux-Andigny;
  • une rue sur le territoire de la commune de Vénerolles;
  • l'ancienne abbaye d'Arrouaise près de Bapaume (62);
  • des communes qui autrefois possédaient ce nom:
    • Fresnoy le Grand: Fresnoy en Arrouaise,
    • Vaux-Andigny : Vaux en Arrouaise,
    • Grougis : Grougis en Arrouaise,
    • Gouy (prés du Catelet): Gouy en Arrouaise.
  •  
    Hameaux :
  • Montigny le Court:
    Autrefois LA COURT-MONTIGNIACUS en 1158,MONTEGNY-LE-COURT en 1384, ferme dépendante de Montigny en Arrouaise. Elle formait une paroisse séparée sous le vocable de St Michel. En 1165, l'abbaye de St Quentin en Isle donna à celle de St Nicolas prés de Ribemont, la quatrième partie de sa maison de Montigny la court, pour une rente de vingt années de froment et de quatre années d'avoine rendues et amenées dans ses greniers. Sept ans auparavant, elle lui en avait donné le quart pour une redevance de dix muids de froment.
  • Mont Elliot (fermes).
  •  
     
    Sources : Dictionnaire historique de Melleville
    INSEE
    Pages jaunes
      226
    Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
      -  Mentions légales 
    Généalogie-Aisne