Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

ORIGNY SAINTE BENOITE
Canton: Ribemont
Arrondissement: SAINT QUENTIN
Variante: Aurigny-Ste-Benoite, Origny-sur-Oise (nom révolutionnaire)
Ancien nom: Auriniacum sancta Benedicta, ou ad Aesiam
Population: 1720
Patron: Sainte Benoite
Lien:
Mairie: 79 rue Pasteur
02390 ORIGNY STE BENOITE
Tél : 03.23.09.31.60
Lundi au vendredi : de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Archives notariales
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

Statue de sainte Benoîte offerte par la famille Cléry-Photo : S. Sartori
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Gros bourg de l'ancienne Thiérache, bâti sur la rive gauche de l'Oise, à 38 km au nord de Laon et 16 km à l'est de Saint-Quentin, autrefois de l'intendance de Soissons, du bailliage de Ribemont, élection de Guise, diocèse de Laon, aujourd'hui canton de Ribemont, arrondissement de Saint-Quentin, diocèse de Soissons.
Culture en 1760 : 3600 arpents de terres, 140 arpents de prés, 50 arpents de bois.
En l'année 359, Benoîte, dame romaine convertie à la religion chrétienne, vint se retirer dans une cellule près d'Origny et se mit à travailler à la conversion des habitants. Dénoncée au préfet romain, Benoîte fut mise à mort sur le Mont d'Origny. Mais ses reliques attirèrent bientôt un grand concours de fidèles, et il se forma pour les garder une communauté de moines qui ne tardèrent pas à se séculariser et à s'établir en chapitre. Auprès d'eux s'établit aussi une petite communauté de filles qui, après avoir été sous leur sujétion, finirent insensiblement par les mettre sous leur dépendance. Ces religieuses qui devaient être d'extraction noble, embrassèrent la règle de St Benoît, et ne furent cloîtrées qu'en 1521. cette maison religieuse possédait de vastes domaines et plusieurs villages de nos pays ; aussi l'abbesse prenait-elle le titre de dame d'Origny, Neufvillette, le Mont-d'Origny, Pleine-Selve, Vesly, Lerzy, Froidestrées, Chaudardes, Cuisy, Beaurieux, Craonnelle, etc.
L'abbaye d'Origny souffrit de grands désastres à toutes les époques. Dès l'an 873, Raoul, comte de Cambrai, y mit le feu. Elle fut encore incendiée en 943, par Raoul de Gouy ; par les Anglais, en 1339 ; par les Navarrais, en 1358 ; par les Impériaux, en 1480 ; par les Espagnols, en 1557 et 1642. entre ces deux dernières dates, c'est-à-dire en 1593, l'abbaye et le bourg avaient encore été brûlés par le feu du ciel. Enfin, un dernier incendie détruisit de nouveau Origny en 1764.
Il est certain que les habitants d'Origny furent affranchis et institués en commune par une abbesse avant l'année 1174 ; mais la charte consécrative de leurs droits ne se retrouve plus.
Au moment de la révolution, on comptait dans l'abbaye d'Origny 25 dames de chœur et 15 converses, dont les revenus s'élevaient à 71000 livres. Les chanoines de St-Wast étaient au nombre de 9 ayant 15000 livres de rente.
 
Hameaux :
COURJUMELLE
 
 
Sources : Dictionnaire historique, généalogique et géographique du département de l'Aisne. Melleville-Fiche : A. Vassaux-Photographies : A. Vassaux et S. Sartori
INSEE
Pages jaunes
Les noms révolutionnaires des communes par Figueres.
  249
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne