Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

OULCHY LE CHÂTEAU
Canton: Oulchy le Château
Arrondissement: SOISSONS
Variante: OUCHY ou AULCHY.
Ancien nom: Ulciacum ou Ulceium castellum.
Oulchy-la-Montagne (nom révolutionnaire)
Population: 869
Patron: La Vierge.
Lien:
Mairie: Place de la Mairie
02210 Oulchy Le Château
Tél : 03.23.55.21.35
lundi au vendredi : 9H30-12H
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Archives notariales
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

L'église - Jean-Pierre Brioux
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Bourg de l'ancien Valois, bâti sur la déclivité d'une colline, à 65 k. au sud de Laon et 25 de Soissons, autrefois de l'intendance de cette ville, du bailliage de Villers-Cotterêts, élection et diocèse de Soissons, aujourd'hui chef-lieu de canton, arrond. et diocèse de Soissons.
Oulchy doit sa naissance à un château-fort qui fut construit dans ce lieu par les comtes de Champagne antérieurement au 10e siècle. Ce bourg prit bientôt assez d'importance pour devenir le chef-lieu de l'Ourxois et d'un vicomte qui relevait du comté de Valois. On y a d'ailleurs battu monnaie, puisqu'on connait des sous d'Oulchy, solidos Ulcheii. Oulchy et son château pris et repris par les Bourguignons et les Armagnacs au 15e siècle, furent autant de fois pillés et brûlés par les deux partis. La ruine du château, commencée dans ce temps, fut consommée sous Louis XII qui permit aux habitants de rebâtir leur église avec les matériaux provenant de ce château. Au 12e siècle, les habitants d'Oulchy étaient serfs de l'église de ce lieu. En 1177, le prieur obtint pour eux d'Henri, comte palatin de Troyes, certaines franchises qui les plaçaient exclusivement sous sa juridiction, réglaient en partie la justice et les exemptaient de plusieurs redevances féodales onéreuses. Ces franchises furent complétées en 1312 par Agnès de Coucy, veuve, croyons-nous, de Jean de Conflans, seigneur de Sommevelle et sans doute aussi d'Oulchy. Le fors-mariage fut aboli ; les habitants acquirent les droits de quitter Oulchy, de vendre leur bien à leur gré et d'élire une administration municipale. Certains droits féodaux furent en outre supprimés, etc. En échange, ils s'engagèrent à payer à leur seigneur une rente annuelle de 24 liv. parisis, plus une geline pour chaque feu ou ménage. L'année précédente, le roi avait accordé à Oulchy une foire annuelle qui devait se tenir le jour de l'Assomption. Un prieuré y avait été fondé par les comtes de Champagne ; sous Charles VIII, il fut réduit à un simple prieuré cure. Les Templiers fondèrent un établissement à Oulchy au 12e siècle. Dès le 13e siècle, Oulchy possédait un hôpital qui, au 16e, fut changé en Hôtel-Dieu. En 1780, on y comptait 6 lits. Il était dirigé par deux soeurs de Genlis, dont l'une tenait en outre une école gratuite pour les filles pauvres de l'endroit.
Oulchy-le-Château est la patrie de Gautier d'Oulchy, abbé de Longpont en 1201. Culture en 1760, 14 charrues de terres produisant moitié froment, moitié méteil et seigle, 7 arp. de vignes, 45 arp. de prés, 81 arp. de bois.
 
 
Sources : Dictionnaire Historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia.
INSEE
Les noms révolutionnaires des communes par Figueres.
  690
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne