Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

SAINT GOBAIN
Canton: La Fère
Arrondissement: LAON
Variante:
Ancien nom: Mont-Libre (nom révolutionnaire)
Population: 2409
Patron: Saint Gobain
Lien:
Mairie: 6 rue Montevideo
02410 SAINT GOBAIN
Tél : 03 23 52 80 01
Lundi au jeudi : de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h15
Vendredi : 8h-12h et 13h30-17h
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

Saint-Gobain - M.Trannois
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Bourg de l'ancien Laonnois, situé sur une montagne, à 25 km de Laon, autrefois de la généralité de Soissons, des bailliage, élection et diocèse de Laon, aujourd'hui du canton de La Fère, arrondissement de Laon, diocèse de Soissons. Dans la seconde moitié du 7è siècle, Gobain, qui avait été élevé au sacerdoce par Saint Fursi, vint visiter l'église de Laon, et se retira quelque temps dans l'abbaye de Saint Vincent. Mais trouvant bientôt que cet asile n'était point assez éloigné des bruits du monde, il le quitta, prit un bâton et s'enfonça dans la vaste forêt de Voas pour y chercher une retraite plus tranquille. Vers le soir, se sentant harassé de fatigue, il s'arrêta sur une colline nommée le Mont érème, c'est à dire le mont inculte, et fichant son bâton en terre, il se coucha sur des feuilles sèches et s'endormit. Le lendemain en s'éveillant, Gobain voulut continuer ses recherches, mais en arrachant son bâton de terre, une source d'eau vive ayant jailli du trou dans lequel ce bâton était enfoncé, Gobain crut voir dans cet évènement un avertissement du ciel de s'arrêter en cet endroit, et se mit aussitôt à y élever une cellule et un oratoire qu'il dédia à Saint Pierre. Cet endroit prit dès lors le nom de Mont de l'Hermitage qu'il garda durant toute la vie du Saint. Gobain s'appliqua ensuite à convertir les peuples des environs, composés, dit la chronique, d'hommes farouches et barbares, aussi quelque-uns d'entre eux, aigris par ses prédications, s'étant introduits à l'improviste dans sa retraite, lui tranchèrent la tête le 20 juin 670. Saint Gobain fut enterré dans l'oratoire qu'il avait élevé. Bientôt les miracles qui se firent sur son tombeau y attirèrent une foule de pèlerins, et insensiblement il se forma à l'entour un village que l'on nomma Saint Gobain, du nom de ce martyr de la foi chrétienne. Dans la première moitié du 16è siècle, Marie de Luxembourg, veuve de Fr. de Bourbon-Vendôme, créa à Saint Gobain une verrerie à la place de laquelle s'est établie plus tard la manufacture de glaces actuelle.
C'est en 1665 qu'une compagnie obtint le privilège exclusif de la fabrication des glaces en cet endroit, mais on ne commença à en fabriquer que 27 ans plus tard, en 1692.
Saint Gobain est la patrie de Simon Lelarge, abbé de Saint Nicolas-aux-Bois en 1333, de Luce de Lancival, poète tragique estimé, mort en 1810, et de Louis-Auguste-Guillaume Bose, agronome et naturaliste, membre de l'Institut, mort en 1828.
 
Hameaux :
CHARLES-FONTAINE : Hameau dépendant de St Gobain. Au commencement du 16e siècle, ce lieu appartenait à Marie de Luxembourg, dame de Marle et de La Fère, qui le donna en 1526 à Etienne et Jean de Brossart, pour y faire revivre le fourneau de verrerie de la forêt de St Gobain. Cet abandon fut fait à la condition de payer à la donatrice ou à ses hoirs, un surcens de 24 liv. annuelles avec un fait et demi de verres à pied, c'est-à-dire douze douzaines de verres à boire. Elle leur donna aussi le droit de chasse et celui de faire paître un certain nombre de bêtes dans la forêt. Cette donation fut encore faite à la condition que l'emplacement et le fonds cédé ne pourraient être aliénés ni vendus qu'à des personnes de la famille des donataires, en ligne directe ou collatérale. Cet établissement fut confirmé par lettres patentes de Charles IX et Henri III, qui exemptaient de tous droits et impôts, non seulement les propriétaires, mais encore les ouvriers de cette manufacture. Après l'avoir gardée longtemps, les Brossart l'ont transportée aux Massari, leurs gérants.
 
Lieux dit :
La bourdonnerie
 
 
Sources : Dictionnaire de Melleville
Pages jaunes
Gencom
INSEE
  745
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne