Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

SAINT MICHEL
Canton: Hirson
Arrondissement: VERVINS
Variante: Saint-Michel-en-Thiérache
Ancien nom: Sanctus Michael in Sarto - Saint-Michel Rochefort ou Rochefort-St-Michel
Population: 3594
Patron: Saint-Martin pour l'ancienne église de Rochefort - Saint-Michel pour l'église abbatiale
Lien: http://www.abbaye-saintmichel.com
(Le site de l'abbaye de Saint-Michel - Superbe !!!)
Mairie: 8 place Rochefort
02830 SAINT MICHEL
Tél : 03 23 58 87 40
Mardi au Vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h30 à 18h00
Samedi : de 9h00 à 12h00
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

L'abbaye
Photo : J.Billard
 
Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :
Gros bourg de l'ancienne Thiérache, autrefois de l'intendance de Soissons, des bailliage, élection et diocèse de Laon.
Origine:
St Michel doit sa naissance à une abbaye d'hommes qui fut fondée en ce lieu dans le courant du Xème siècle. Vers l'an 950, plusieurs écossais s'étant rendus en France pour se livrer plus tranquillement à la prière dans une solitude, allèrent visiter le tombeau de St Fursi à Peronne. Il y rencontrèrent Hérésinde qui, non contente de leur indiquer l'emplacement de Saint-Michel comme propre à leur dessein, détermina le Comte Eilbert, son mari à leur abandonner de grands biens pour aider à leur établissement. ils y élevèrent une chapelle et quelques cellules de bois puis de vastes bâtiments d'habitation et une église. Des habitations laïques s'établirent bientôt aussi à proximité et formèrent un village qui prit le nom de Rochefort. En 1185, les habitants obtinrent leur affranchissement de l'abbé de Saint-Michel et la loi de Landouzy.
Proche des frontières, le bourg fut souvent ravagé : les anglais en 1339, le Comte de Hainaut l'année suivante, les Impériaux en 1521, 1536, 1542, 1544. Les religieux de Saint-Michel abandonnèrent leur maison et se retirèrent à Vaux-Sous-Laon puis Paris et Château-Thierry. Les Espagnols achevèrent la ruine de Saint-Michel en 1557.
Un siècle plus tard, un des abbés de St-Michel tenta de faire revenir les habitants dispersés, en obtenant du roi 4 foires franches par an. Au moment de la révolution, l'abbaye jouissait de 15000 livres de revenus, on y comptait 6 religieux.
Industries:
Forges, Fonderies, Laminoirs, fabrique de chaussures, filatures de soie, brasseries, briqueteries, fabrique d'ouate, verrerie.
L'église :
L'Eglise abbatiale est du XIIe, XVIIe, transept et choeur du style gothique primitif. orgues de Jean Boizard 1714. Il existait un camp romain du nom de Macquenoise.
 
Hameaux :
Hameaux : Blissy, Montorieux, Cocréaumont, la rue des Leups, le champ d'Etry, l'Alouette, le Chamilteau, la Bovette, Sougland (forge bâtie en 1843 par Thomas de Canone)
Ecarts : Les Vallées, les Chauffours, les Neufs Cours, le Pavé, le Pré Lorquin, Gomefosse
 
 
Sources : Dictionnaire historique de Melleville, les 816 communes de l'Aisne de D.Delattre
Pages jaunes
INSEE
  293
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne