Espace Sécurisé
Mot de passe oublié ?

SERVAIS
Canton: La Fère
Arrondissement: LAON
Variante:
Ancien nom: Selviacus vicus (1068)
Silvai (12è siècle)
Selvais (13è siècle)
Population: 260
Patron: Saint Médard
Lien:
Mairie: Place de la Mairie
02700 SERVAIS
Tél : 03 23 56 39 91
Lundi : 8h30 à 12h00
Jeudi : de 13h30 à 17h30
Informations Utiles
 - Relevés
 - Cotes des microfilms aux AD02
 - Monuments aux morts
 - Cimetières
 - Hommages
 - Articles
 - Personnalités
 - Noms de lieux
 - Les gens
 - Visites virtuelles
 - Photos de famille

L'église- Sébastien Sartori
 


Aujourd'hui | Autrefois
Histoire :

Village de l'ancien Laonnois, bâti sur le bord d'un ruisseau, à 25 k. à l'ouest de Laon, autrefois de l'intendance de Soissons, des bailliage, élection et diocèse de Laon, aujourd'hui du canton de La Fère, arrondissement de Laon, diocèse de Soissons.
Nombreux séjours de Charles le Chauve qui en 871 y tint une asemblée des grands du royaume. Passé aux Coucy dont l'un d'eux, Enguerrand VI, accorda en 1368 un affranchissement collectif à Servais ainsi qu'à 21 autres paroisses et hameaux. Incendié en 1576 par les troupes du prince de Condé. Destructions en 1914-1918. La forêt de St-Gobain s'étendait autrefois jusque sur le terroir de Servais, circonstance d'où ce village a tiré son nom : silva, forêt. Mairie avec beffroi reconstruite après 1918; maison forestière de Servais; église saint Médard reconstruite après 1918 avec fresques d'Emile Flamant.

 

Article relevé sur le registre d'état civil, période 1831/1840 et sur l'année 1832.

"Observation sur 1832

L’année 1832 a été extraordinaire en différentes choses.

1° le choléra-morbus, maladie épidémique et terrible a régné dans presque toute la France. Il avait parcouru les contrées du Nord en commençant par la Russie en 1831. En France, il a commencé à Paris sur la fin de mars 1832.

Fort heureusement Servais et Deuillet ont été préservés de ce cruel fléau ainsi que quelques communes environnantes, mais Saint Gobain, La Fère, Chauny en ont beaucoup souffert. Il n’était pas rare d’y voir succombé sept à huit personnes par jours. On n’était guère malade quinze journées et quelquefois moins. On a invoqué St Roch, patron de Deuillet en cette occasion.

2° Il y a eu une récolte des plus abondantes en général, principalement en blé et cidre, de sorte que l’un et l’autre a été très bon marché à la suite d’une année de grande charité."

 

 
Hameaux :
Avant la Révolution, Deuillet était rattaché à la paroisse de Servais.
 
 
Sources : Aisne, le guide complet de ses 817 communes, Michel de la Torre
Dictionnaire de Melleville
Pages jaunes
INSEE
  767
Association Généalogie Aisne - BP 79 02102 Saint-Quentin Cedex- Tél : mardi et mercredi de 15 h 30 à 17 h et le vendredi de 17 h 30 à 19 h au numéro 06 45 41 55 73 E-mail : contact@genealogie-aisne.com - Déclaration CNIL 1089279-ISSN 1760-4982
  -  Mentions légales 
Généalogie-Aisne